NON au vol des rentes

Le GEIP est convaincu qu’il n’est pas nécessaire d’accepter une baisse des rentes du 2ème pilier pour garantir la survie du système de retraite des salariées et salariés suisses. Les futurs rentiers ne doivent pas payer les erreurs de gestion liée à la finance spéculative. Le système doit être assaini, mieux contrôlé, voire étatisé, afin d’éviter les bonus et autres salaires abusifs des dirigeants des groupes d’assurance privés.